AVE SE PRONONCE
Equal Voice invites you to Be her. Support her. Celebrate her.

 

Après plusieurs siècles, il faudra encore attendre l’élection de la première femme à la présidence des États-Unis

Nov 09, 2016

 

Après plusieurs siècles, il faudra encore attendre l’élection de la première femme à la présidence des États-Unis

Après plus de 230 ans, l’échec électoral de la première candidate d’un grand parti américain à la présidence illustre les sérieux obstacles sexistes et misogynes que doivent surmonter les femmes pour se faire élire

 

OTTAWA, le 9 novembre 2016 – L’une des grandes leçons à tirer de la victoire électorale surprenante de Donald Trump, un novice sur la scène politique, aux dépens d’une femme beaucoup plus qualifiée que lui est la suivante : le sexisme demeure un leitmotiv puissant pour certains électeurs, estime l’organisme À voix égales.   Le féminisme n’est pas rendu aussi loin qu’on semble le croire.

 

« Ce résultat électoral constitue une occasion manquée importante. De toute évidence, Hillary Clinton a plusieurs décennies d’expérience, une plateforme progressiste, une équipe de campagne composée d’experts, et elle a mené une campagne solide sur le terrain. Malheureusement, cela n’a pas suffi », déclare Nancy Peckford, directrice générale d’À voix égales.

 

« La Secrétaire Clinton a été battue par un homme sans expérience politique qui a exprimé des opinions provocatrices et sexistes à l’égard des femmes. », ajoute-t-elle.

 

Dans tous les groupes – y compris les blancs, les noirs et les Latino-américains – , plus d’hommes que de femmes ont voté pour M. Trump, 63 pour cent des hommes blancs ayant choisi le candidat républicain et 31 pour cent ayant appuyé Mme Clinton.

 

Pour les femmes, la campagne électorale a révélé de profondes divergences sur la façon dont les Américains perçoivent une femme très ambitieuse et compétente qui recherche la plus haute fonction. Tout au long de sa campagne, Clinton a été caractérisée par un langage très négatif presque à chaque épisode.

 

« Manifestement, il y a encore beaucoup de travail à faire. L’e résultat de cette élection est profondément décevante; toutefois, nous nous inspirerons de cette déception pour agir davantage et plus fermement en vue de combler le fossé qui sépare les deux sexes en politique. Les femmes – et les hommes qui appuient l’égalité des sexes - comprennent bien que la réussite des femmes en politique est souvent précaire »,fait remarquer Mme Peckford.

 

« Ici au Canada, les partis politiques sont manifestement enthousiastes de tirer parti à la contribution des femmes, note Peckford. Les leaders parlementaires pour les partis d'opposition sont des femmes. Rona Ambrose est actuellement chef intérimaire du Parti conservateur. Lisa Raitt et Kellie Leitch sont toutes les deux dans la course pour la direction du parti.

 

 

                                        …/2

 

-2-

 

De plus, plus tôt ce mois-ci, la Ministre de la Condition féminine Patty Hajdu a annoncé un partenariat d'un million de dollars avec À voix égales afin de soutenir les efforts pour affronter le déficit démocratique en réduisant les obstacles pour les femmes qui cherchent et qui servent dans les fonctions électives.

 

Le ministre Hajdu sert aussi dans un conseil des ministres équilibré des sexes, une première historique, et seulement l'un des cinq pays où il y a un équilibre à la table du cabinet national. Ainsi même que les femmes représentent seulement un quart des membres du Parlement, ou 26 pour cent.

 

« Étant donné qu’il y a seulement 26 pour cent de femmes à la Chambre des communes et moins de 20 pour cent au Congrès des États-Unis nouvellement élu, il reste encore du travail à faire. Il faut qu’un plus grand nombre de femmes figurent sur les bulletins de vote dans les deux pays afin que l’on puisse exploiter pleinement leurs talents et leur expertise. »
 

« En considérant que le Canada est 64e dans le monde entier pour sa représentation des femmes en politique, À voix égales reconnaît pleinement que les femmes ont besoin de trouver leur place en comblant les fonctions électives si l'on veut fermer cet écart historique entre les sexes. »

 

https://ssl.gstatic.com/ui/v1/icons/mail/images/cleardot.gifÀ voix égales est un organisme multipartite dont la mission est d’accroître le nombre de femmes élues à tous les trois paliers de gouvernement au Canada.

 

Pour de plus amples renseignements, consulter: www.equalvoice.ca

 

Au Parlement fédéral canadien, les femmes représentent 26 % de la députation, alors qu’au palier municipal, 26 pour cent des conseillers et 16 pour cent des maires sont des femmes. À l’échelle mondiale, le Canada se classe au 64e rang du palmarès des femmes dans les parlements nationaux de l’Union interparlementaire. http://www.ipu.org/wmn-f/classif.htm

-30-

Personnes-ressource :

Nancy Peckford: nancy@equalvoice.ca, 613-854-9793

Susan King: susan@equalvoice.ca, 613-724-1518

Participez... aux chapitres d'À voix égales partout au pays. Trouvez-en un près de chez vous, ou peut-être même que vous pouvez lancer un chapitre

École de campagne en ligne Osez vous lancer:
pour les femmes de tous les âges, de tous les antécédents de la société intéressées à se présenter en politique.

MORE INFO ON GETTING ELECTED TO PUBLIC OFFICE

Commanditaire Or

Commanditaire Or

Commanditaire Or

Commanditaire Argent

Commanditaire Argent

 

Commanditaire Bronze

Commanditaire Bronze

Commanditaire Bronze

Commanditaire Bronze

Commanditaire Bronze

Greenshield

Supporters

 

Supporters

Supporters

Supporters

Supporters

Supporters

SUPPORTERS

Supporters

Supporters

Merci également au gouvernement du Canada (Condition féminine et Patrimoine canadien) pour son soutien financier.