AVE SE PRONONCE
Equal Voice invites you to Be her. Support her. Celebrate her.

 

Le débat sur le niqab souligne la pénurie de candidates de groupes minoritaires dans la présente élection

Sep 29, 2015

 

Ottawa Citizen: 

http://ottawacitizen.com/news/politics/niqab-debate-underscores-dearth-of-female-minority-candidates

 

Jusqu’à quel point votre réaction au port du niqab est-elle viscérale, tolérante ou informée? Et quel impact votre attitude devrait-elle avoir sur la façon dont vous allez voter et sur le parti qui va remporter cette élection?

 

Le foulard couvrant tout le visage sauf les yeux (niqab), porté par un nombre extrêmement restreint de Musulmanes, est devenu le sujet du jour pour une grande partie de la population canadienne, mais surtout au Québec. Dans ce contexte cette question a fait une apparition brève mais remarquée jeudi dernier durant le débat francophone des chefs de partis fédéraux.

 

Dans la foulée d’une conversation passionnée entourant une proposition de Charte des valeurs au Québec, l’Assemblée nationale parle d’interdire non seulement le niqab, mais tous les vêtements couvrant le visage. Les chefs fédéraux en campagne électorale se sont également exprimés sur le sujet, alignant leurs positions sur celles des groupes à privilégier. Le débat fédéral porte essentiellement sur le droit de porter le niqab pendant les cérémonies de citoyenneté. Le projet de loi québécois irait beaucoup plus loin – interdisant tout vêtement couvrant le visage ou la tête chez les personnes qui dispensent ou reçoivent des services gouvernementaux.

 

Alors que 82% de la population des autres provinces appuie une interdiction du niqab pour les cérémonies de citoyenneté, le débat a touché une corde particulièrement sensible au Québec, qui a adopté des lois parmi les plus égalitaires au pays. Vous vous préoccupez d’équité salariale? Le Québec demande aux entreprises de rémunérer également les femmes et les hommes. Vous voulez de meilleurs congés parentaux? Le Québec offre un congé spécial aux pères pour leur permettre de passer du temps avec leurs nouveau-nés. Il faut aussi se rappeler que le Québec a été le premier gouvernement provincial à réaliser la parité au Cabinet sous le règne du Premier ministre Jean Charest.

 

Il est vrai que les voix des femmes les plus affectées par une interdiction du niqab sont peu nombreuses – partout au Canada. La fureur et l’anxiété soulevées par cette question semblent alimentées en partie par le fait qu’au Canada, très peu de Musulmanes ont une voix politique reconnue.

 

C’est l’une des raisons pour lesquelles À voix égales est engagée à faire élire plus de femmes, particulièrement des femmes issues de diverses communautés. Alors que le débat sur le niqab est loin d’être résolu, même au sein de la communauté musulmane, la conversation gagnerait beaucoup à inclure un plus grand nombre de Musulmanes, dont la religion très hétérogène et en constante évolution.

 

Certains disent que les femmes n’ont aucune chance d’être élues si elles sont issues d’une communauté minoritaire. Pas si vite! Dans une étude menée par À voix égales la semaine dernière dans les 33 circonscriptions les plus diversifiées au Canada (où plus de 50% de la population appartient à une minorité visible), nous avons trouvé que pas moins que 40% des candidats issus de minorités visibles sont des femmes. Par comparaison, chez les candidats n’appartenant pas à une minorité visible, ce pourcentage se situe à seulement 21%.

 

Partout au pays, les femmes sont également beaucoup mieux représentées parmi les Premières nations (55% de candidates) et parmi les candidats noirs et antillais (52% de candidates), même si le nombre total de candidats issus de ces minorités demeure très faible dans l’ensemble. Ces pourcentages de femmes briguant les suffrages demeurent toutefois impressionnants, en regard de la proportion actuelle de candidates pour les cinq principaux partis, qui n’excédera probablement pas 33%. Ce sont les Conservateurs qui présentent le moins de candidates (20%), suivis par le Bloc Québécois (29%), les Libéraux (31%), le Parti vert (39%) et le NPD (43%). Le taux de candidates du NPD est un record historique pour tout parti fédéral au Canada.

 

La présence d’un plus grand nombre d’élues changerait-elle l’issue du débat sur le niqab, ou de tout autre débat concernant des valeurs? Difficile à dire. Mais il y a des chances qu’au lieu de parler des Musulmanes qui portent le niqab, la conversation serait mieux informée à entendre par les perspectives de Musulmanes qui prendraient elles-mêmes la parole.

 

N’est-ce pas le but ultime de la démocratie?

 

Nancy Peckford est porte-parole nationale d’À voix égales. Grace Lore est spécialiste en science politique à l’UCB et chercheuse principale d’AVE

 

Participez... aux chapitres d'À voix égales partout au pays. Trouvez-en un près de chez vous, ou peut-être même que vous pouvez lancer un chapitre

École de campagne en ligne Osez vous lancer:
pour les femmes de tous les âges, de tous les antécédents de la société intéressées à se présenter en politique.

MORE INFO ON GETTING ELECTED TO PUBLIC OFFICE

Commanditaire Or

Commanditaire Or

Commanditaire Or

Commanditaire Argent

Commanditaire Argent

 

Commanditaire Bronze

Commanditaire Bronze

Commanditaire Bronze

Commanditaire Bronze

Commanditaire Bronze

Greenshield

Supporters

 

Supporters

Supporters

Supporters

Supporters

Supporters

SUPPORTERS

Supporters

Supporters

Merci également au gouvernement du Canada (Condition féminine et Patrimoine canadien) pour son soutien financier.