Pauline Marois

Pauline Marois

Pauline Marois a été la 30e et actuelle première ministre du Québec et chef du Parti Québécois. Le 4 septembre 2012, Marois a mené son parti à la victoire aux élections générales du Québec, devenant ainsi la première femme premier ministre de l'histoire de la province. Son parti a perdu les élections générales en avril 2014.

 

Histoire de famille:

Née dans une famille ouvrière, elle est l'aînée de cinq enfants. Son père était un mécanicien de machinerie lourde et sa mère une femme au foyer tout en fournissant des services d'entretien ménager occasionnels aux résidents de la région.

Éducation:
 
À l'âge de 12 ans, elle est inscrite au Collège Jésus-Marie de Sillery, une école privée catholique exclusivement réservée aux filles.
Diplôme en travail social de l'Université Laval.
Maîtrise en administration des affaires (MBA) de HEC Montréal.
Anciennes occupations:
  
Elle a travaillé avec plusieurs organismes communautaires à travers le Québec, notamment en tant que PDG d'un CLSC.
Il a été chef de la division des services à l'enfance au Centre des services sociaux de Montréal Métropolitain.
Les débuts politiques
 
Elle a été recrutée comme chef de cabinet de Lise Payette, ministre responsable de la condition féminine au Québec (1979-1981).
En 1981, alors qu'elle était enceinte de sept mois, elle a contesté avec succès la nomination du PQ dans sa circonscription et a remporté le siège aux élections provinciales.
11 jours après être devenue membre de l'Assemblée nationale du Québec, elle a donné naissance à son deuxième enfant, Félix, le 24 avril.
Quelques jours plus tard, elle a été nommée ministre de la Condition féminine. Elle a ensuite été ministre du Travail et de la Sécurité du revenu et ministre responsable de la région de l'Outaouais.
En 2003, Marois a occupé 15 ministères différents et a joué un rôle déterminant dans l'héritage de plusieurs gouvernements péquistes.
Offre de leadership:
 
Après avoir perdu sa candidature à la direction du PQ en 2005 à un politicien notablement moins connu et chevronné, Andre Boiclair, elle a démissionné de son siège à l'Assemblée législative.
Deux ans plus tard, après une des pires performances de l'histoire du PQ et la démission de M. Boisclair, elle se présente à nouveau pour le poste de leader, cette fois incontestée, et devient chef du PQ et de l'opposition officielle de 2007 à 2012.
La victoire:
 
Le 4 septembre 2012, le PQ a été réélu au pouvoir en tant que gouvernement minoritaire.

Revendications à la gloire / faits saillants:
 
Au cours des années 1990, Marois domine la scène politique québécoise. Elle est devenue le seul politicien de l'histoire du Québec à détenir les «trois piliers du gouvernement» - les portefeuilles des finances, de l'éducation et de la santé.
Alors que Pauline Marois prononçait son discours de victoire en septembre 2012, un homme armé a tenté d'entrer dans le lieu par une porte dérobée. Un technicien a été abattu et un autre blessé. Après que deux gardes de sécurité du Québec aient emmené Mme Marois du centre de la scène au couloir immédiat, elle est revenue quelques minutes plus tard pour calmer la foule et leur demander de partir tranquillement.
En tant que ministre, elle a dirigé l'introduction d'un programme de garderie subventionné de 5 dollars par jour pour les familles québécoises, le seul du genre au Canada.
  

Le profil de ce premier ministre fait partie de la série de nouvelles d'été d'EV à l'occasion de la réunion annuelle des premiers ministres à Niagara on the Lake en juillet 2013. Cette année, six premiers ministres historiques représentaient près de la moitié des premiers ministres. Lire la suite ici.