Réforme électorale

 

420653

 


Réforme électorale 101

Dans tout le Canada, les gouvernements répondent aux préoccupations du public concernant l'apathie des électeurs et la nature non représentative de nos organismes élus. Plusieurs instances envisagent la représentation proportionnelle afin de mieux refléter la constitution de la population et le suffrage populaire.

En Ontario, le gouvernement libéral a établi une assemblée de citoyens choisis au hasard, dont la moitié sont des femmes, pour étudier le système électoral et recommander un nouveau modèle électoral, le 15 mai 2007.

Le gouvernement de la Colombie-Britannique a promis un deuxième référendum sur la proposition de son assemblée de citoyens, qui a été défait de si peu l'an dernier que les politiciens ont convenu d'un deuxième essai.

Au Québec, le premier ministre Jean Charest, qui a promis une réforme électorale après la dernière élection, est au milieu d'une nouvelle campagne électorale selon l'ancien système uninominal majoritaire à un tour.

Dans le Canada atlantique, l'Île-du-Prince-Édouard a établi une commission de la réforme électorale et le Nouveau-Brunswick a créé une commission sur la démocratie législative.

La question mijote également au palier fédéral où il se manifeste un intérêt croissant pour une consultation sur la représentation proportionnelle.

À voix égales a travaillé activement pour demander aux gouvernements de faire de l'élection de plus de femmes une priorité et changer notre façon de voter.


Pourquoi la réforme électorale est-elle
importante pour l'élection de plus de femmes?

La clé pour élire plus de femmes et le changement des mises en candidature. Nous savons à partir des élections passées que les femmes, une fois candidates, sont aussi susceptibles d'être élues que les hommes candidats. S'ils en ont la possibilité, les électeurs sont aussi heureux de choisir une femme qu'un homme. Mais ils n'ont pas ce choix si les noms des femmes ne figurent pas sur le bulletin de vote.

À l'élection de 2004 en Ontario, 25 % des candidats étaient des femmes, ce qui représente une légère amélioration par rapport à la moyenne nationale de 22 %. Le moyen à toute épreuve d'augmenter le nombre de femmes élues est d'augmenter le nombre de candidates.

Selon nous, la façon d'y arriver, c'est de placer le projecteur sur l'équilibre hommes-femmes des listes de candidats des partis. D'autres pays, qui appliquent des systèmes de représentation proportionnelle, font beaucoup mieux pour l'élection des femmes (voir notre présentation à l'assemblée des citoyens de l'Ontario pour une liste complète).

Participez... aux chapitres d'À voix égales partout au pays. Trouvez-en un près de chez vous, ou peut-être même que vous pouvez lancer un chapitre

École de campagne en ligne Osez vous lancer:
pour les femmes de tous les âges, de tous les antécédents de la société intéressées à se présenter en politique.

MORE INFO ON GETTING ELECTED TO PUBLIC OFFICE

PLATINUM SPONSOR

MAJOR FUNDING BY

BRONZE SPONSOR

BRONZE SPONSOR

BRONZE SPONSOR

BRONZE SPONSOR

BRONZE SPONSOR

BRONZE SPONSOR